Mes 6 secrets pour bien réussir les partiels

Chez moi, en Roumanie le système d’examen à la fac est bien différent : un examen ou deux maximum par semaine. Ayant eu en tête ce modèle, j’ai été choquée quand j’ai eu mes premiers partiels : 12 examens, en 3 jours. Et pour faire face à cette pression, je me suis rendue compte que je devais changer la manière dont je m’y préparais.

Voilà les astuces que j’ai découvertes à travers mon expérience, qui m’ont aidée à avoir de bonnes notes, avec un effort minimal :

element5-digital-352043-unsplash.jpg

 

 

1. Organiser vos séquences de travail

Au premier regard, la quantité de matière peut sembler énorme, bien qu’elle soit nettement inférieure à d’autres formations comme la médecine, par exemple. Mais vu que nous sommes en alternance entre cours et pratique, notre emploi du temps est différent et il est important de trouver le bon moment pour les révisions.

Vous pouvez faire une liste avec tous les cours à réviser pour chaque matière - ainsi, non seulement vous avez une idée plus précise sur ce qui vous attend (en évitant d’oublier tel cours) mais vous pouvez estimer le temps nécessaire pour s’y préparer.

Ensuite, tout dépend de chacun: certains préfèrent réviser le matin ou le soir, pendant les semaines de pratique ou de cours.

Perso, je choisis toujours d’apprendre le matin, car je suis en capacité maximum et je privilégie les semaines de pratique, quand la fatigue est plutôt physique que mentale.

Ensuite, pour organiser au mieux les séquences de travail, vous pouvez vous faire un programme à suivre: apprendre chaque jour une matière ou alterner les cours - tout dépend de vous, de votre disponibilité et de combien de temps vous vous y prenez à l’avance.

 

2. Réviser en priorité vos bêtes noirs

 

Ce que j’appelle « bêtes noirs » sont ces matières que vous n’aimez pas forcément (ou du tout) et en conséquence vous ne révisez pas trop (ou du tout),  car vous savez que vous avez des mauvaises notes et que vous n’êtes pas bons dans ce domaine. Du coup, cela entraîne un cercle vicieux : moins vous vous y préparez, plus vous avez de mauvaises notes, qui continueront à alimenter votre désintérêt pour la matière.

Ainsi, en révisant en priorité ces matières, vous pouvez vous augmenter considérablement la moyenne.  C’est le prof d’informatique qui nous a donné cette idée pendant un de ces cours, en nous expliquant que c’est plus facile et plausible de progresser de 7 à 10 dans les matières qui nous causent des problèmes, que de progresser de 15 à 18 dans les matières que nous maîtrisons bien ( car les exigences sont différentes).

Commencez à améliorer vos points faibles, pour pouvoir après mettre en lumière vos points forts.

 

3. Apprendre tout au long de l’année

Le contrôle continu est la meilleure modalité pour se préparer pour les partiels, les DS ayant souvent la même structure et le même contenu. Et si cela ne compte pas pour le passage à l’année suivante, il représente une chance pour nous de s’auto-évaluer et de s’améliorer.

En plus, apprendre constamment fait appel à la mémoire à long terme, en diminuant les chances de faire des confusions et l’effort nécessaire à déployer en troisième année  pour l’obtention du Bachelor (basé sur les cours des trois années)

 

4.  Relire les corrigés des DS et DM

Ce point semble évident, mais il porte une importance particulière, que nous avons souvent tendance à ignorer. Certes, obtenir une bonne note implique l’acquisition de nouvelles connaissances, mais également cela implique la concordance de nos réponses aux attentes et aux exigences du professeur.

Et comme chaque professeur est différent, la meilleure possibilité d’identifier son style est grâce aux corrigés des DS et DM : vous pouvez ainsi observer la forme attendue (faire des phrases, utiliser des tableaux  ou des puces et numéros ?), identifier le langage de spécialité et la manière dont vous devriez vous y prendre et surtout corriger vos erreurs.

Ce dernier point est d’autant plus difficile, car quand on a fait des fautes, on a tendance quand on revoit sa copie à s’en vouloir et à se sentir dévalorisé. Alors que,  nos propres fautes sont la meilleure opportunité d’apprentissage et de progression et en acceptant leur rôle, nous pouvons petit à petit les éliminer.

 

5. Utiliser des outils d’apprentissage

Chacun d’entre nous correspond à un type de mémoire sensorielle. Si vous ne connaissez pas encore votre profil, je vous invite à faire ce test, car identifier son style d’apprentissage pourrait vous aider considérablement à améliorer vos performances. Ainsi, en fonction de ça, vous pouvez identifier les outils d’apprentissage les mieux adaptés pour vous, si vous avez plutôt le profil de mémoire visuelle, auditive ou kinesthésique.

En plus, si vous combinez deux types d’outils d’apprentissage, vous pouvez mémoriser les informations encore plus vite.

Personnellement, j’ai plutôt une mémoire visuelle et auditive – ainsi, mes outils d’apprentissage sont : utiliser des schémas et des couleurs, faire des corrélations entre les matières, se faire des autodictées, réviser à haute voix et réviser avec un ami 

A vous de trouver ce qui fonctionne pour vous, afin de mettre en valeur votre type de mémoire.

 

6. Viser haut

Une différence culturelle que j’ai observée depuis que je suis en France est le concept de « réussir ses examens »: en Roumanie, pour la plupart des gens, cela veut dire avoir une mention très bien ; en France, pour la plupart des gens, cela veut dire avoir la moyenne.

Certes, se fixer des objectifs élevés pourrait être associé avec une pression supplémentaire. Mais, selon moi, il vaut mieux vouloir décrocher 16 et avoir 14 que vouloir avoir 11 et avoir 9. En aspirant avoir une bonne moyenne, on va mieux se préparer, ayant une attitude et motivation complètement autre.

Michel Ange a dit que “Le plus grand danger pour la plupart d’entre nous n’est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu’il soit trop bas et que nous l’atteignons.” 

Ainsi, je vous encourage à vous dépasser vous-même aux prochains partiels et à partager avec nous quels conseils de révision se sont avérés les plus efficaces pour vous.